Qualifications du Grand Prix du Portugal 2021

C’est donc au Portugal que l’on se retrouve sur fond de bataille entre Mercedes et RedBull, ou plutôt entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, Bottas et Perez nous ayant largement laissé sur notre faim jusqu’ici, en espérant que ça change et qu’il y’ait tout de même un peu plus de suspens.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit aparté sur le tracé de Portimao, réapparu au calendrier l’an dernier à la faveur de la pandémie de Covid-19, et qui est… magnifique. Du dénivelé, une très grosse opportunité de doubler (en fin de première ligne droite) mais la piste est suffisamment large pour donner l’occasion aux pilotes de se créer des occasions un peu partout, d’autant que le revêtement est un peu « à l’ancienne », peu accrocheur (tous les pilotes s’accordent là dessus, Mick allant jusqu’à évoquer ses souvenirs de F3… et de karting).

S’il n’y avait « que » ça ce serait déjà un circuit très intéressant. Ajoutez à ces ingrédients des limites de piste surveillées de près (en essais et qualifications en tout cas, plus qu’à espérer que ça continue en course), deux virages piégeurs à ce sujet et surtout un avant-dernier virage sur lequel TOUS les pilotes ont lutté : il est exposé au vent (ce qui compte beaucoup en fait, j’y reviendrai un jour, promis), il déverse vers l’extérieur, et je le rappelle : l’asphalte glisse.

Q1.

Les Alpine (et Vettel) dans le coup !

Bon alors oui, Ocon et Alonso roulaient fort pendant les essais libres… Mais de là à se poser en P4 et 5, je dois bien avouer que je n’étais pas prêt.

Je brise les espoirs tout de suite, si en fin de Q1 Ocon reste P4, Alonso passe tout juste en Q2 avec la 13ème place.

Dans le genre « exploit improbable vu les deux premières courses », on a Vettel qui surclasse (de loin !) son coéquipier en finissant la Q1 à une jolie 8ème place !

Du suspens en tête, et puis non.

Après cette grosse intro, entrons dans le vif du sujet.

Et donc, ça commence avec Russell P1 (Position 1 pour les non-initiés) ! Si si, zéro vanne, on a eu ce plaisir pendant quelques secondes.

Verstappen s’est ensuite blotti bien tranquillement en P2, juste derrière Sainz… Mais Bottas en a décidé autrement… et Perez aussi, qui se retrouve entre les deux pilotes susnommés !

Hamilton qui signe ensuite la première position. Avant de se faire retirer son chrono, pour non-respect des limites de la piste, enfin un peu de suspens donc. Suspens qui s’interromps brièvement avec Bottas qui prends la première place.

Mais suspens qui pointe de nouveau le bout de son nez, gros blocage de roues pour Hamilton ! Blocage de roues qui l’empêche d’éclater tout le monde, mais qui ne change pas la face du monde, P5 alors que les 15 premiers sont qualifiés pour la Q2…

C’est à ce moment-là que Perez choisit de faire un tout-droit sans gravité.
Voilà. Bon. Les deux RedBull et les deux Mercedes passent en Q2. Bisou.

Les éliminés sont…

Les deux Haas bien sûr, pas évident de rouler vite en tracteur.
Latifi aussi, il semble très sympathique mais il se traîne.

Là où j’étais moins prêt, c’était de voir Lance Stroll P17. Le garçon n’est que peu apprécié sur les internets (et honnêtement je dois bien avouer ne pas trop comprendre) mais pour le coup il sait quand même rouler, et l’Aston Martin, malgré des performances bien en deçà qu’espéré, peut se placer bien plus haut dans la hiérarchie et Vettel l’a prouvé aujourd’hui même. Bref, Stroll out.

Et alors là. Le premier éliminé. La P16. Je ‘étais pas prêt DU TOUT. Vous ne l’êtes pas non plus et personne ne pouvait le voir venir.Daniel. Ricciardo. Out.

En Q1. Pendant que Lando Norris signe le troisième chrono de la séance. On verra demain, mais ça m’étonnerait qu’on le retrouve aussi loin dans le peloton à la fin de la course !

Q2.

Les Mercedes et les autres.

Et ben oui, comme d’habitude. Lewis Hamilton qui éclate littéralement tout le monde. Alors qu’il est en pneus mediums. Bottas tout prêt.

Et derrière on trouve encore une fois Lando, bien aidé par ses tendres mais chaud comme la braise en ce moment, puis… puis Esteban Ocon, qui montre la (magnifique, et pas seulement parce-que l’écurie est française) Alpine en posant le 4ème temps (en tendres, certes).

Une petite chaleur chez Ferrari avec Leclerc qui passe en Q3 avec des mediums quand Sainz a du passer par la case tendres.

Ha, et Alonso qui ne fera pas mieux que P13, Ocon devra batailler seul dans le top 10.

Top 10 dans lequel se glisse in extremis Pierre Gasly d’ailleurs, les Alpha Tauri semblent être un peu à la traîne au Portugal, comparativement aux deux précédentes courses où les places finales ne reflétaient pas le vrai potentiel de la voiture.

Russell n’ira pas chez Mercedes l’an prochain, je pose ça là.

Le titre n’a pas grand chose à voir avec la Q2 d’accord. Mais j’y arrive. Georges Russell était à 6 centièmes de passer en Q3. Avec une Williams, quand Latifi termine 18.

Si on ajoute à cela qu’Hamilton à tout récemment annoncé vouloir faire parti de la nouvelle ère de la Formule 1 en 2022, et que depuis l’épisode Nico Rosberg (2016 je crois, il était coéquipier de Lewis et la tension entre les deux était à couper à la hache) il y’aura chez Mercedes Lewis et un fidèle bras droit, que Williams est dans le renouveau avec son rachat fin 2020 et qu’on pourrait bien voir des noms et associations d’écuries un peu différentes en 2022…

J’annonce, après avoir passé des heures à jurer qu’Hamilton serait remplacé en 2022 par Russell, que Georges restera chez Williams (ou Williams – AMG, ou un autre délire du même goût) pour les hisser au plus haut.

Parenthèse terminée, j’ai divagué, mon pronostic sera certainement faux une fois de plus, mais laissez-moi y croire.

Q3.

Boriiiiiiing !

Tout est dit. Les grandes lignes se sont jouées au premier run, car le vent a augmenté juste avant le deuxième.

Bottas qui fait un super tour. Hamilton qui fait un super tour mais avec 7 millièmes de plus. Un gap de 4 dixièmes. Les RedBull.

Le seul intérêt de la Q3 sera de voir Sainz surpasser Leclerc (de 3 dixièmes, ce qui commence à faire beaucoup), et Ocon finir devant Norris.

Aller, la messe est dite. De deux choses l’une, soit je n’étais pas enjoué à regarder ces qualifications, soit elles étaient vraiment pénibles. Je ne sais pas.

Dites-moi ce que vous en avez pensé.

Liste de départ

Nous aurons donc demain dans l’ordre :

  1. Bottas (qui se fera dépasser par Hamilton avant le deuxième virage)
  2. Hamilton
  3. Verstappen
  4. Perez (reste à voir s’il arrive à la conserver)
  5. Sainz (la bonne nouvelle du jour)
  6. Ocon (la très bonne et chauviniste nouvelle !)
  7. Norris (un petit arrière-goût amer qu’il ne soit pas un peu plus haut)
  8. Leclerc (un gros arrière-goût amer… j’ai foi en lui il n’en restera pas là !)
  9. Gasly
  10. Vettel
  11. Russell (coucou, me revoilou !)
  12. Giovinazzi (attends. quoi ?)
  13. Alonso
  14. Tsunoda
  15. Raïkkönen
  16. Ricciardo (j’ai mal…)
  17. Stroll
  18. Latifi
  19. Schumacher
  20. Mazepin (on attend encore l’indispensable toupie) 

Comme je le disais la dernière fois, le classement des équipes se confirme de course en course. Au détail d’une très bonne surprise Alpine, et d’un coup de moins bien pour Alpha Tauri et McLaren cette fois-ci.

On verra demain. N’oubliez pas d’être au rendez-vous, à 15h55 sur la chaîne YouTube Furtif Motorsport pour un live ! Si si, je m’en vais vous commenter le Grand Prix, alors préparez Canal / Sky / RTBF / F1TV, coupez le son et mettez Furtif Motorsport sur votre GSM, je vous promets quelque-chose de différent !

Au fait, c’est là : Furtif Motorsport en direct pour le GP du Portugal 2021 !

Bisou.