Grand Prix d’Espagne 2021 – les qualifications

Nous voici à Barcelone, pour -déjà- les quatrième qualifications de la saison.

Les attentes sont grandes puisque les pilotes qui ont changé d’écurie entre 2020 et 2021 commencent à bien connaître leur nouveau bolide, on n’a toujours pas vu un Perez aussi fort qu’il l’était chez Racing Point, Bottas semble continuer à faire du Bottas et à être très fort partout sauf en Q3 et en course, les Alpha Tauri n’ont toujours pas prouvé leur potentiel, ni les Aston Martin et on veut voir si Ferrari a retrouvé son niveau et Alpine résolu ses problèmes de soufflerie.

Q1.

Norris gêné mais constant.

Sur son premier tour chrono, alors que Lando était très bien parti, il a subi énormément de trafic dans les virages 13, 14 et 15, c’est-à-dire la chicane juste avant le dernier virage et la ligne droite finale.

C’est d’ailleurs un point qui est sous investigation du côté de la direction de course et on pourrait avoir quelques rebondissements entre les résultats de la qualif’ et la grille de demain.

En tout cas, Lando est ressorti un peu plus tard le couteau entre les dents pour claquer une magnifique P1 !

Pas vraiment de surprise.

Bottas signe un deuxième temps en pneus mediums, ça promet pour les Q2 et Q3, Hamilton est un peu plus loin à la 9ème place, mais rien d’alarmant pour l’instant, Verstappen et Perez ne sont pas très éloignés l’un de l’autre et bien placés…

Non, décidément le seul résultat un tant soit peu inattendu sera la P5 de Gasly.

Aller, salut hein !

Sortent donc en Q1 : Yuki Tsunoda qui a manifestement bien du mal à confirmer ce qu’on avait pu voir de lui à Bahrein et aux essais libres d’Imola, Kimi qui était pourtant en forme aux essais, Mick Schumacher qui au passage termine devant Latifi, et enfin Mazepin (qui a fait un tête à queue hier, tradition oblige).

Q2.

La course devrait être molle…

Personne ne sort en mediums. La stratégie que tout le monde devrait adopter semble être un premier relais en tendres, puis deux en mediums.

J’ose espérer une tentative chez RedBull sur Perez d’un premier relais en tendres et un seul relais en mediums vu le talent du mexicain à faire durer ses gommes, mais en dehors de ce suspens, tout va se jouer au DRS (la réduction de trâinée, activable si on suit un concurrent à moins d’une seconde) et à l’undercut (le fait d’entrer plus tôt aux stands que ses adversaires directs, histoire qu’ils ressortent juste après nous lors de leur arrêt).

La Q2 est belle !

Ho oui qu’elle est belle ! Max qui colle presque une demi-seconde à Bottas (et 1,1s à Perez…) sur le premier chrono, avant que les Mercedes se rapprochent au deuxième tour.

Out.

On note que les Alpine passent en Q3 sur le fil, pour 0,008 seconde (ça fait 8 millièmes de seconde, soit environ 49cm d’écart après un tour de 4,675km, soit à peine une roue).

Sont donc out : Lance Stroll, Pierre Gasly (je ne sais pas quoi commenter… je suis triste pour lui voilà tout), Sebastian Vettel, Antonio Giovinazzi et Georges Russell.

Q3 !

Nous n’avons que des écuries complètes en piste, avec les deux Mercedes, les deux RedBull, les deux McLaren, les deux Ferrari et… les deux Alpine !
Sergio Perez nous gratifie d’une grosse erreur au freinage du virage 13, une roue dans les graviers et hop, tête à queue. Sans gravité si ce n’est une absence de chrono.

Lewis, toujours là quand ça compte, prends la première place provisoire à 36 millièmes devant Verstappen et 13 centièmes devant Bottas. Plus loin (à 84 centièmes d’Hamilton tout de même) on retrouve Esteban Ocon, décidemment en forme aujourd’hui !

Pour le deuxième et ultime chrono, tout le monde est plus lent, sauf bien sur Perez qui signe un… huitième temps… presque 1s derrière son coéquipier.

Charles Leclerc, qui lui aussi se sublime avec la pression, améliore aussi en se hisse en deuxième ligne à la quatrième place !

Daniel Ricciardo n’aura quant à lui pas réussi à passer la ligne d’arrivée de son outlap (le tour de sortie des stands, ou tour de préparation avant d’aller tâter du chronomètre) avant le drapeau à damiers, il se contentera donc d’un seul tour lancé pour ces Q3.

Au passage, Lewis Hamilton signe sa 100ème pôle position en carrière, record absolument incroyable, surtout quand on sait que le deuxième, Michael Schumacher, n’en compte « que » 68 !

La grille (pas forcément finale)

Je le rappelle, des investigations sont en cours suite à la gêne par Lando Norris en Q1, la grille n’est donc pas définitive.

Pour le moment on a :

  1. Hamilton
  2. Verstappen (qui a appris à faire de bons départs, ça promet pour demain)
  3. Bottas
  4. Leclerc (j’en attends beaucoup !)
  5. Ocon (auteur d’une belle bataille au Portugal face à Leclerc, on attend la suite !)
  6. Sainz
  7. Ricciardo
  8. Perez
  9. Norris (qui n’aura pas réussi à concrétiser les temps de Q1)
  10. Alonso
  11. Stroll
  12. Gasly
  13. Vettel
  14. Giovinazzi
  15. Russell
  16. Tsunoda
  17. Räikkönen
  18. Schumacher (qui commence à sur-rouler sa poubelle Haas)
  19. Latifi (qui commence à franchement sous-rouler sa Williams)
  20. Mazepin

Bisou.